Addiction Suisse – Tabac

Tabac: la position d'Addiction Suisse

Rappel des faits

La nicotine est une des substances psychoactives qui rend le plus vite dépendant. On peut en déduire que la plupart des fumeurs quotidiens (qui représentent le 70% de tous les fumeurs) sont dépendants. Presque 60% des fumeurs quotidiens souhaitent arrêter, un quart d'entre eux a déjà essayé durant les douze mois précédant l'enquête.

Plus on fume régulièrement tôt dans sa vie, plus vite la dépendance s'installe.  87% des fumeuses et fumeurs ont commencé avant l'âge de 21 ans avec une consommation quotidienne. 

Voir aussi
Habitudes de consommation
Arrêter de fumer

Les conséquences du tabagisme

- chaque année, 9500 personnes décèdent des suites du tabagisme en Suisse
- 5,5 milliards de francs: c'est l'estimation des coûts sociaux liés au tabagisme pour l'année 2000, dont 4 milliards sont à charge de l'économie et 1,5 milliard  aux cantons.

Revendications

Les mesures législatives ont une grande influence sur la prévalence de la consommation de tabac. Pourtant, la Suisse est presque la lanterne rouge en Europe, en particulier en matière de restrictions de la publicité. C'est pourquoi Addiction Suisse revendique les mesures suivantes:

Réduction de l'attractivité
-Interdiction totale de la publicité, du sponsoring et de la promotion pour les produits du tabac,
- Pas d'offres d'appel
- Augmentation des prix

Réduction de l'accessibilité (heure, temps, publics):
- limite à 18 ans
- interdiction des automates
- ancrage légal pour les achats-tests

Révision de la loi sur les produits du tabac

En mai 2014, le Conseil fédéral a lancé la consultation sur la nouvelle loi sur les produits du tabac qui contenait les points suivants: 

- L'interdiction de publicité dans les médias imprimés et online, les cinémas et une partie des festivals.
- L'interdiction de vente aux mineurs à 18 ans pour toute la Suisse
- L'interdiction d'échantillons gratuits
- La prise en compte de l'e-cigarette


Cependant, ce texte comportait des lacunes importantes. Si on veut réduire les dommages, la perte de qualité de vie et la souffrance liés  au tabagisme,  des améliorations sont nécessaires dans les domaines suivants: 

- Interdiction totale de la publicité, de la promotion et du sponsoring
- Système de licence pour les vendeurs de cigarettes avec la mise en place de limite d'âge de vente
- Interdiction des automates à cigarettes
 
Le projet de loi, très peu modifié après la mise en consultation, a été renvoyé au Conseil fédéral par les Chambres, avec la demande au Conseil fédéral de ne pas proposer de mesures supplémentaire pour limiter la publicité. Addiction Suisse se positionne toujours pour une restriction de la publicité, car son effet est démontré et a un soutien croissant de la majorité de la population.  

Addiction Suisse, Lausanne 2017

Imprimer la pageEnvoyerRSSYouTube

Pour des informations complémentaires

sur la consommation de tabac en Suisse, vous pouvez consulter le Monitorage suisse des addictions de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Le projet de recherche, pour lequel Addiction Suisse a été mandaté parmi d'autres, a pour objectif de collecter des données représentatives de la population résidante en Suisse sur le thème de la dépendance et de la consommation de substances psychoactives.

 
.hausformat | Webdesign, Typo3, 3D Animation, Video, Game, Print