Newsletter aux parents d'Addiction Suisse - Novembre 2013


Chers parents,

Le processus d’apprentissage se déroule à l'école et à la maison, mais également durant les loisirs. On apprend en général consciemment, mais bien des apprentissages se font de manière automatique. Toutes ces impressions qui nous touchent quotidiennement laissent des traces. Et plus elles seront répétées, plus leur ancrage sera fort.

Publicité et placement de produits

Top

Les enfants (et les adultes) se font influencer par les comportements de leurs « idoles ».

Diverses recherches ont pu mettre en évidence que lorsque des héros fument dans les films, cela a une incidence sur le comportement tabagique des jeunes. La dangerosité de la cigarette, unanimement reconnue, et la pression sociale ont ainsi poussé les réalisateurs à diminuer les scènes où l’on voit des acteurs fumer.
C’est tout différent en matière d’alcool. James Bond ne consomme certes plus de boissons fortement alcoolisées, il s’est mis à la bière (peut-être avez-vous retenu sa marque favorite…) mais pas dans un souci de prévention ! La consommation d’alcool est autorisée dans les films et à la télévision, tout autant qu’avant. Et si la publicité pour l’alcool est limitée par des mesures législatives, l’industrie de l’alcool investit d’autant dans le placement de produit. Revenons à notre héros, James Bond dans le film « Skyfall » ; sa bière « préférée », il ne la boit pas parce qu’il n’aime plus les cocktails ou qu’il ne veut pas donner une mauvaise image de lui, mais parce les brasseurs ont payé 45 millions pour qu’il le fasse.

   

La publicité et le placement de produit, ça marche

Top

La publicité (ou le placement de produit) favorise-t-elle une augmentation de la consommation ? Les jeunes sont-ils poussés à la consommation à cause de la publicité ?

Ces questions sont toujours d’actualité dans l’opinion publique. Du côté de la recherche par contre, il n’y a plus de doute: la publicité pour les produits de tabac et l’alcool, en les rendant attractifs, a un effet sur les enfants et les jeunes: ils consomment ainsi de manière plus précoce ou en quantité plus importante. Un lien existe également entre la représentation positive de l’alcool dans les films et une disposition à consommer chez les jeunes.
Si une personne utilise ou consomme un produit qui est placé bien en évidence dans un film, un peu de l’héroïsme ou du glamour de la star du film retombe sur elle. Du moins l’espère-t-elle. Chez les adolescent-e-s, en pleine phase de construction de leur identité, le risque est bien plus grand encore qu’ils affirment leur propre identité en ayant recours à certains produits ou comportements adoptés par leur idole.

   

Que pouvez-vous faire en tant que parents ?

Top

Le contrôle de l'utilisation des médias chez nos enfants devient de plus en plus difficile au fur et à mesure qu'ils grandissent. Presque tout est accessible avec un smartphone. Il est d’autant plus important pour les parents de développer l'esprit critique de leurs enfants face aux médias et ce depuis le plus jeune âge.

Lorsque des substances addictives sont consommées dans des films:
  • Dévoilez-leur les dessous du placement de produits; expliquez-leur que dans de nombreux films, les protagonistes ne consomment certains produits que parce que les producteurs ont payé pour ça.
  • Vous pouvez thématiser la représentation simpliste de la consommation d'alcool: on peut effectivement assister à des scènes drôles dans un film, si les protagonistes sont saouls et font des bêtises. Dans la vraie vie, ces « bêtises » peuvent avoir des conséquences graves; une gueule de bois est désagréable, une intoxication alcoolique peut être mortelle. Mais on ne le montre que très rarement dans les films.
  • Signalez à votre enfant qu'on triche dans les films. Les acteurs et actrices sont remplacés par des cascadeurs et cascadeuses dans les scènes dangereuses; et si de "l'alcool" est bu, il est en réalité souvent un liquide de la même couleur.
Discutez avec votre enfant du rôle que joue l'alcool dans un film. Dans quelles situations les acteurs boivent-ils de l'alcool? Avec quelle intention?
  • Quand quelqu'un est triste ou frustré, il va boire pour se sentir mieux.
  • En cas de succès, lors d'un anniversaire ou d'une autre occasion un peu spéciale, l'alcool sert à marquer l’événement.
  • Dans les films pour jeunes, ce sont le plus souvent les "cool" qui boivent, "les élèves modèles" (et laissés pour compte) eux, ne consomment pas.
  • Dans toutes sortes de fêtes on boit et ainsi l’atmosphère devient plus détendue, débridée.
  • Quand quelqu’un veut se récompenser, ou impressionner une autre personne, il boira un grand cru ou un alcool sélect.

A force d'associer de manière répétée le même type de représentation à certaines situations, les comportements stéréotypés marquent les spectateurs. Ces modèles de comportement deviennent "normaux".

 

Réfléchissez avec votre enfant sur des manières d’agir différentes:
  • Que faire quand on se sent triste?
  • Comment fêter un succès sans alcool?
  • L’alcool est-il nécessaire pour être cool?
  • S’exprime-t-on facilement uniquement sous l’influence de l’alcool?
  • Comment réussir à se récompenser, se féliciter, comment donner une bonne impression de soi-même?

Montrez l’exemple à votre enfant, montrez-lui que les situations dans lesquelles l'alcool est soi-disant indispensable se vivent tout à fait bien sans alcool et que c'est un vrai plaisir !

   
Addiction Suisse est une organisation privée. Merci à celles et ceux qui nous soutiennent.

CCP : 10-261-7