Addiction Suisse – Le Parlement est unanime: de nouvelles formes de réglementation du cannabis pourraient bientôt être étudiées
Home » Actualités » Communiqués de presse

Le Parlement est unanime: de nouvelles formes de réglementation du cannabis pourraient bientôt être étudiées

23 septembre 2020, 14:00

Addiction Suisse, le Groupement Romand d'Etudes des Addictions (GREA) et l’association professionnelle alémanique Fachverband Sucht sont satisfaits de la décision des Chambres fédérales d’approuver définitivement la création d’une base légale permettant des essais pilotes en matière de cannabis. Pour autant qu’aucun référendum ne soit lancé, la voie est désormais libre pour des études en vue de tester de nouvelles approches réglementaires. La législation actuelle ne permet en effet de contrôler ni le marché noir, ni la consommation problématique de cannabis.

Après le feu vert des Chambres fédérales aux essais pilotes, le dernier détail a pu être réglé aujourd’hui: des villes et des cantons suisses pourront réaliser des études sur la remise contrôlée de cannabis à compter de l’été 2021 dans le meilleur des cas. Les cantons de Bâle-Ville et de Genève, de même que les villes de Berne, Bienne, Lausanne, Thoune, Winterthour et Zurich ont déjà manifesté leur intérêt pour cette expérience.

Une chose est en effet claire aujourd’hui: la situation actuelle dans le domaine du cannabis suscite des critiques de toutes parts. Malgré l’interdiction en vigueur, il est extrêmement facile de se procurer du cannabis et le marché noir est florissant. Les consommateurs et consommatrices achètent des produits dont la teneur en substances actives (THC, CBD) est inconnue et qui contiennent parfois des substances chimiques nocives pour la santé. À l’heure actuelle, du cannabis CBD qui a été sprayé avec des cannabinoïdes de synthèse circule sur le marché noir, ce qui comporte des risques importants pour la santé des consommatrices et consommateurs. Le marché noir fait obstacle à la protection de la jeunesse et facilite parfois même l’accès à des drogues plus nocives.

Nouveaux modèles recherchés – pas seulement en Suisse

Depuis quelques années, d’autres pays comme le Canada et l’Uruguay, de même que onze États des États-Unis d’Amérique misent sur de nouveaux modèles de régulation. L’éventail va de la remise restrictive sous contrôle étatique à des approches largement fondées sur le libre jeu du marché. Les études menées en Suisse et les expériences réalisées à l’étranger visent à définir les modèles qui permettent de réduire la consommation problématique, de combattre le marché noir et de garantir la protection de la jeunesse et la réduction des risques.

 

Renseignements:

Addiction Suisse
Markus Meury
porte-parole
mmeury@ich-will-keinen-spamaddictionsuisse.ch
Tél.: 021 321 29 63

GREA
Jean-Félix Savary
Secrétaire général
jf.savary@ich-will-keinen-spamgrea.ch
Tél.: 079 345 73 19
www.grea.ch

Fachverband Sucht
Stefanie Knocks
Secrétaire générale
knocks@ich-will-keinen-spamfachverbandsucht.ch
Tél.: 044 266 60 60
(entre 17h30 et 19h)
www.fachverbandsucht.ch

 

 

Imprimer la pageEnvoyerRSSYouTube

Porte-paroles

Monique Portner-Helfer
mportner-helfer@ich-will-keinen-spamsuchtschweiz.ch

Tél: 021 321 29 74
(lundi/mardi/mercredi)

Markus Meury
mmeury@ich-will-keinen-spamsuchtschweiz.ch

Tél: 021 321 29 63

Newsletter Addiction Suisse

 
.hausformat | Webdesign, Typo3, 3D Animation, Video, Game, Print