Addiction Suisse – Journée mondiale sans tabac le 31 mai 2020
Home » Actualités » Communiqués de presse

Journée mondiale sans tabac le 31 mai 2020

26 mai 2020, 11:00

Cette année, la Journée mondiale sans tabac de l'OMS est axée sur la protection des jeunes contre le tabac. Les jeunes ne devraient pas commencer à consommer de produits nicotiniques.

La Journée mondiale sans tabac du 31 mai est une campagne de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Elle attire l'attention sur les conséquences sociales, économiques et sanitaires de la consommation de tabac. Le thème de cette année est la protection des mineurs. Les jeunes ne devraient pas commencer à utiliser des produits à base de nicotine et ils devraient être protégés contre les manipulations de l'industrie du tabac. 

Selon l'OMS, toute personne qui commence à fumer régulièrement avant 25 ans risque fort de devenir dépendante de la nicotine. Les chiffres pour la Suisse montrent que 87 % des fumeurs commencent à fumer quotidiennement avant l'âge de 21 ans. 

Afin d'attirer les jeunes comme nouveaux clients, l'industrie du tabac utilise des stratégies de marketing sophistiquées. Cela est particulièrement évident dans l’énorme intérêt suscité récemment par les cigarettes électroniques et les produits de tabac chauffés. En outre, selon l'OMS, la publicité se déplace de plus en plus vers les canaux en ligne. L’industrie du tabac compte sur les soi-disant influenceurs dans les médias sociaux. Ce type de publicité contourne souvent les restrictions traditionnelles, car le placement de produits sur internet n'est pas considéré comme de la publicité, mais intégré à d'autres contenus sur les réseaux sociaux. 

Addiction Suisse demande une interdiction complète de la publicité

La Journée mondiale sans tabac 2020 sera l’occasion de montrer comment il est possible de responsabiliser les jeunes afin qu’ils prennent en main leur santé et rejettent la dépendance aux produits nicotiniques.

Les mesures législatives ont une grande influence sur la prévalence de la consommation. Pourtant, la Suisse figure parmi les plus mauvais élèves en Europe, en particulier en matière de restrictions publicitaires. C'est pourquoi Addiction Suisse demande, entre autres, une interdiction complète de la publicité, du parrainage et de la promotion des produits nicotiniques. Pour en savoir plus consultez cette page.

Autres liens:

Imprimer la pageEnvoyerRSSYouTube

Porte-paroles

Monique Portner-Helfer
mportner-helfer@ich-will-keinen-spamsuchtschweiz.ch

Tél: 021 321 29 74
(lundi/mardi/mercredi)

Markus Meury
mmeury@ich-will-keinen-spamsuchtschweiz.ch

Tél: 021 321 29 63

Newsletter Addiction Suisse

 
.hausformat | Webdesign, Typo3, 3D Animation, Video, Game, Print