Addiction Suisse – Comment Addiction Suisse est-elle perçue par ses partenaires?
Home » Actualités

Comment Addiction Suisse est-elle perçue par ses partenaires?

,

Une enquête menée auprès de plus de mille partenaires montre que la majorité d'entre eux est très satisfaite des offres et des prestations proposées par Addiction Suisse. La fondation tiendra compte des recommandations et des propositions d’amélioration qui ont été formulées lorsqu’elle mettra sa stratégie au point.

Pour recueillir des informations sur l’utilité et la qualité de son travail et sur différentes prestations, Addiction Suisse a réalisé une enquête auprès de ses principaux partenaires l’automne dernier. L’objectif était d’identifier les points forts et les points faibles de différentes offres et d’apporter des améliorations. 

Les résultats de cette enquête ont fait l’objet d’un rapport. Addiction Suisse remercie ici les nombreuses personnes qui ont participé à ce sondage. 

Trois aspects clés dans les domaines de la prévention, de la recherche/du monitorage et de la communication, ainsi que huit prestations ont été sélectionnés pour être évalués dans le cadre de l’enquête. 1141 questionnaires dûment remplis ont été retournés à la fondation. Près de deux tiers des personnes qui ont répondu travaillent dans des organisations actives dans le social, l’éducation ou la santé auprès des jeunes et/ou dans le domaine des addictions. 

Des feed-back positifs

75% à 84% des participants estiment qu’Addiction Suisse joue un rôle très positif et que les prestations qu’elle fournit sont utiles pour leur activité professionnelle dans les trois domaines mentionnés plus haut. 

70% à 85% ont déclaré qu’ils recommanderaient la fondation ou qu’ils l’avaient déjà recommandée. Parmi les personnes qui connaissent la rubrique «Faits et chiffres» et la série «Focus», plus de 90% les jugent utiles, et près de 90% les ont recommandées à des collègues ou le feraient.

Des améliorations à apporter

Outre les encouragements et vœux de succès, différentes possibilités d’amélioration ont été exprimées: mise en place d’actions de prévention, visibilité accrue et participation à des débats publics, amélioration et simplification de la présentation des résultats de la recherche et du monitorage. En ce qui concerne ce dernier point, Addiction Suisse prévoit notamment d’améliorer le transfert de connaissances ces prochaines années, ce qui constitue un élément central de sa future stratégie. Dans cette optique, la fondation souhaite mieux faire connaître le rapport de monitorage sur la politique des drogues et la recherche dans le domaine des addictions, par exemple, ainsi que la revue «Dépendances» (en collaboration avec le GREA) en 2015. Elle mettra en place des mesures dans ce sens cette année pour «Faits et chiffres» et en 2016 pour la série «Focus». Ces deux produits seront adaptés aux moyens de communication modernes et présentés sous une forme encore plus attractive. 

Imprimer la pageEnvoyerRSSYouTube
 
.hausformat | Webdesign, Typo3, 3D Animation, Video, Game, Print