Home » Faits et chiffres » Alcool » Effets et risques » Effets immédiats

Effet immédiat

L’alcool passant immédiatement dans le sang, les premiers effets se manifestent très vite: sensation de chaleur, bien-être, détente, gaieté, besoin de parler. Les effets de l’alcool ne sont pas toujours perçus ni estimés correctement par la personne elle-même. L’alcool fait que la capacité de discernement diminue et que la personne a tendance à se surestimer.

Les indication ci-dessous à propos des effets de l’alcool et l’alcoolémie s’appliquent aux adultes et doivent être considérées uniquement comme des points de référence. La manière dont un taux d’alcool donné se manifeste concrètement varie d’une personne à l’autre. Chez les jeunes, on doit s’attendre à des altérations à des taux nettement moins élevés. Chez les enfants et les adolescents, l’alcool peut conduire à la mort même lorsqu’il est bu en quantités plus faibles.

0,2 à 0,5 pour mille

  • Légère diminution de l’acuité visuelle et auditive
  • Relâchement de l’attention, de la concentration et augmentation du temps de réaction
  • L’esprit critique et la capacité de jugement sont altérés et la propension à prendre des risques augmente

dès 0,5 pour mille

  • Problème de vision nocturne
  • Troubles de l’équilibre
  • Problèmes de concentration, modification nette du temps de réaction
  • La désinhibition et la surestimation de soi augmentent

Ce ne sont pas uniquement les effets de l'alcool sur la capacité de concentration et le temps de réaction qui sont à mettre en lien avec les accidents. L'effet déshinibant de l'alcool augmente la propension à prendre des risques, par exemple au volant ou dans d'autre situations à risque d'accident, et facilite le passage à l'acte lors de violences ou d'agressions sexuelles.

dès 0,8 pour mille

  • Réduction accrue de l’acuité visuelle, la perception des objets et la vision spatiale sont altérées, la champ visuel se rétrécit (vision tubulaire)
  • Troubles croissants de l’équilibre
  • Difficultés de concentration marquées, net allongement du temps de réaction
  • Surestimation croissante de soi, euphorie, désinhibition croissante

1,0 à 2,0 pour mille: stade de l’ivresse

  • Péjoration de la vision spatiale et de l’adaptation aux passages de la clarté à l’obscurité
  • Troubles importants de l’équilibre
  • Déficits d’attention et de concentration, temps de réaction considérablement perturbé, confusion, troubles du langage, troubles de l’orientation
  • Importante surestimation de soi du fait de la désinhibition et de la perte de l’esprit critique

2,0 à 3,0 pour mille: stade de la torpeur

  • Troubles marqués de l’équilibre et de la concentration, capacité de réaction pratiquement inexistante
  • Relâchement musculaire
  • Troubles de la mémoire et de la conscience, confusion
  • Vomissements

3,0 à 5,0 pour mille: stade du coma

  • à partir de 3,0 pour mille: perte de conscience, amnésie, respiration faible, baisse de la température, perte des réflexes
  • à partir de 4,0 pour mille: paralysies, coma avec perte des réflexes, mictions involontaires, arrêt respiratoire et mort
Imprimer la pageEnvoyerRSSYouTube
 
.hausformat | Webdesign, Typo3, 3D Animation, Video, Game, Print