Home » Actualités

Faire les fous en toute sécurité

13 février 2012, 11:00

Le carnaval, ce sont les sifflets, les couplets satiriques, la joie qui déborde dans les rues. Mais aussi, comme dans toutes les grandes fêtes populaires, l'alcool qui coule à flot. Qui veut éviter de prendre des risques modère sa consommation d'alcool. Addiction Suisse a prévu quelques conseils de prévention à l'intention des fêtards et en appelle à la responsabilité des organisateurs.

Pour beaucoup, la période de carnaval qui commence est l'occasion de rompre avec la routine du quotidien. La musique assourdissante et les masques multicolores font partie du carnaval tout comme l'abondance de nourriture et les boissons qui coulent à flot. Pour vivre la fièvre du carnaval sans gueule de bois, il vaut mieux modérer sa consommation d'alcool. Dans ce domaine, les comportements irresponsables conduisent à toutes sortes d'excès : accidents, bagarres ou comas éthyliques sont le revers des réjouissances.

Règles de bases pour réduire les risques et non la bonne humeur :

  • Déterminer soi-même le tempo auquel on souhaite boire. Ne remplir que les verres vides, faute de quoi il devient difficile de se rappeler combien on en a bu.
  • Etancher sa soif avec des boissons sans alcool.
  • Boire ou conduire, il faut choisir.
  • Les excès d'alcool peuvent être mortels. Une personne couchée en état d'inertie se trouve peut-être dans un coma éthylique. En cas de doute, appeler les secours sanitaires (n° 144) ou envisager le transport dans un service d'urgence.

Les organisations doivent aussi prendre leurs responsabilités

Le carnaval incite à transgresser des limites, mais les lois restent les lois. Addiction Suisse demande que la protection de la jeunesse soit appliquée à la lettre et que des mesures de prévention soient mises en œuvre :

  • Pas d'alcool aux mineurs! Il est interdit de vendre de la bière et du vin à des jeunes de moins de 16 ans. Pour les spiritueux, les apéritifs et les alcopops, cette limite est fixée à 18 ans. L'affiche obligatoire indiquant l'âge de vente autorisé facilite la tâche du  personnel de service, qui peut demander qu'une pièce d'identité lui soit présentée. (Addiction Suisse met gratuitement à disposition de telles affiches). Des bracelets de contrôle de plusieurs couleurs permettent de différencier les âges lorsque les festivités se déroulent à l'intérieur et peuvent servir de tickets d'entrée.
  • Former le personnel : Addiction Suisse demande que le personnel de service soit bien informé des dispositions légales, y compris dans les tentes à bières.
  • Ne pas servir d'alcool à une personne ivre, ce qui est du reste interdit dans presque tous les cantons.
  • Proposer des boissons sans alcool attrayantes, et ne pas faire de la publicité pour l'alcool.
  • Mettre en place un service de taxi pour permettre aux fêtards de rentrer chez eux en toute sécurité.


Plus d’informations pour les organisateurs de manifestations

Renseignements:
Monique Portner-Helfer
Porte-parole
mportner-helfer@ich-will-keinen-spamaddictionsuisse.ch
Tél.: 021 321 29 74

Addiction Info Suisse devient Addiction Suisse
Plus d’informations concernant Addiction Suisse sur notre site internet.

Imprimer la pageEnvoyerRSS

Notre dernière newsletter

Cliquez sur le lien ci-dessous pour afficher notre dernière newsletter :

Nouveautés d'Addiction Suisse - Novembre 2014

Rapports de monitorage

Les rapports de monitorage d'Addiction Suisse présentent les tendances de consommation et politiques en matière de dépendances en Suisse et en Europe: 

La politique vis-à-vis du cannabis sur le plan national et international

Le rapport de Frank Zobel et Mark Marthaler offre une vue d'ensemble des modèles de régulation de par le monde et de leurs développements les plus récents:
"Du Río de la Plata au lac Léman: nouveaux développements concernant la régulation du marché du cannabis"

 
.hausformat | Webdesign, Typo3, 3D Animation, Video, Game, Print