Home » Aide et conseil » Dépendance

Dépendance

Alcool, cannabis et autres drogues 

Une dépendance n’apparaît pas du jour au lendemain. Elle se développe dans la durée. Selon la quantité, la fréquence et le produit lui-même, cela peut prendre des années comme être très rapide. Le passage d’une consommation dite problématique à l’addiction est progressif. 

Une dépendance, c’est tout d’abord un diagnostic médical. Les signes en sont:

  • un désir puissant à utiliser une substance psychoactive
  • une perte de maîtrise de la consommation
  • l’augmentation de la consommation (développement d’une tolérance)
  • des symptômes de manque en cas de réduction de la consommation ou de sevrage
  • le fait de négliger ses autres intérêts
  • la poursuite de la consommation malgré ses conséquences néfastes. 

Ces signes ne doivent pas forcément être tous manifestes pour que l’on puisse parler de dépendance. 

Seuls les spécialistes sont à même d’en faire le constat ou au contraire d’exclure toute idée de dépendance. Si vous vous faites du souci au sujet de votre propre consommation, mieux vaut vous adresser directement à un service de consultation spécialisé dans ces questions ou à un médecin. 

Une dépendance, c’est une maladie qui a bien souvent des répercussions à plusieurs niveaux. Les plus fréquentes sont l’apparition de tensions au sein du couple ou de la famille, ainsi que des difficultés au travail. Le risque de problèmes physiques et psychiques s’accroît avec l’augmentation de la consommation.

Vous trouverez davantage d’informations sur la dépendance à l’alcool dans les pages du site www.consommationdalcool.ch. Elles sont applicables, en partie du moins, à d’autres substances susceptibles de causer des problèmes.

Internet, jeux de hasard et autres comportements compulsifs

Certains comportements peuvent déboucher sur l’apparition de symptômes et de problèmes analogues à ceux que l’on rencontre lors d’addiction à des substances. 

Les signes d’une dépendance sont le fait de ne plus pouvoir renoncer à l’activité en question, de ne plus la maîtriser, de s’y adonner de plus en plus, de négliger ses autres intérêts, de continuer à la pratiquer malgré les conséquences négatives, ainsi que l’irruption de symptômes de manque lors d’un sevrage ou d’une simple réduction de l’activité. Il n’est pas nécessaire que tous ces signes soient présents pour pouvoir parler de dépendance.

Les comportements compulsifs peuvent être, au même titre que les autres addictions, à l’origine de diverses complications. Par exemple, très souvent, les tensions montent au sein du couple et de la famille et, pour les personnes qui ne peuvent plus s’arrêter de s'adonner à des jeux d'argent ou de faire des achats compulsifs, des problèmes financiers ne tardent pas à survenir, pouvant aller jusqu’à un lourd endettement. En cas de cyberaddiction, les conséquences peuvent être divers troubles dus à la mauvaise posture, l’épuisement ou encore la perte d’amitiés et de vrais contacts sociaux.

Imprimer la pageEnvoyerRSSYouTube

Vos questions-nos réponses

Un problème, une question, besoin d'un conseil autour de l'alcool, du tabac, des drogues illégales, des jeux de hasard ou d'Internet?
Nous vous répondons de façon personnalisée dans un délai de trois jours ouvrables. Notre service est anonyme et gratuit.

Vos questions-nos réponses

 
.hausformat | Webdesign, Typo3, 3D Animation, Video, Game, Print